"Un papillon dans la piscine" Bernard Chambaz

Publié le par Aurelie

Un papillon dans la piscine

Bernard Chambaz

Zaü (ill.)

Rue du Monde, "Roman du monde", 2011

 

 

J'aime bien Alice. Elle a des yeux noirs et elle parle tout le temps.

 

 

papillon-pisicne.jpgAprès une foulure à la cheville, Fausto doit faire de la natation pour se remuscler. D'abord réticent, il en profite pour se rapprocher d'Alice. L'usine où travaille son père menace d'être délocalisée.

 

 

Deuxième incursion dans les "Romans du Monde" avec un mignon petit roman d'amour. C'en est bien l'intérêt central, car les thèmes du sport et du travail passent en second. Dommage, car à priori, c'est le but de la collection… Par conséquent, on traverse ce roman comme un touriste : pas réellement de suspense, tout se résout en un clin d'œil, un rythme assez plat. Le grand-père de Fausto lance ponctuellement de petites phrases "prise de conscience" :

Deux millions et demi d'hommes meurent à cause de l'eau contaminée.

Mince alors! Et hop, on oublie tout ça trente secondes plus tard. Mon gros regret se situe aussi au niveau des lourdeurs stylistiques qui, je le suppose, montrent un désir de coller au niveau de langage de Fausto.

 

Bref, quand Tao et Léo exhortait à sortir de son égoïsme pour s'ouvrir aux autres, ce roman y reste. Certes, une action de solidarité est menée par les adultes, mais elle est vaine, elle manque de sens et de force. Les enfants, eux, attendent de s'échanger un bisou, et hop, on peut refermer le livre tranquillement.

 

Facilement contournable, malheureusement.

 

 

Les avis de :

    Tiphanya

 

 

Thèmes : Sports / premier amour / travail / handicap

Publié dans Romans Jeunesse

Commenter cet article