"Little Big Bang" Benny Barbash

Publié le par Aurelie

Little Big Bang

Benny Barbash

Trad. de l'hébreu de Dominique Rotermund

Éditions Zulma, "Littérature étrangère", 2011

 

 

Maman se tut un long moment, en réfléchissant à la formulation

la plus délicate possible, et finit par dire :

"Tu as remarqué qu'un olivier sort de ton oreille?"

 

 

Tout commence avec cet homme en surpoids. Pour perdre ces kilos superflus, il essaie tous les régimes les plus farfelus. Lors d'un régime "tout olives", il manque de s'étouffer avec un noyau qui finit par se loger dans sa gorge. Sans qu'il s'en aperçoive, la graine germe et fait pousser un olivier dans son oreille.

 

 

littlebigbang.jpgJ'aime ce genre de roman. Il est si étrange, atypique et absurde qu'on a aucune idée de là où il veut aller. Finalement, cela se dessine peu à peu...

 

Nous sommes au coeur d'une famille juive habitant en Israël. Entre le grand-père et la grand-mère, les discussions sont animées. L'un est scientifique et l'autre, rescapée des camps, est parée d'une inébranlable foi en Dieu. La singulière irruption de l'olivier parasite dans l'oreille de leur fils permet de dialoguer à l'infini en opposant religion et raison, et à développer deux philosophies de la vie, deux théories du hasard complètement opposées. Le conflit israëlo-palestinien est également abordé de manière très ironique et noire. Finalement, à défaut de pouvoir tout expliquer, il faut tout relativiser. Pourquoi s'inquiéter de tous ces conflits et de cet olivier quand on sait que la Terre finira brûlée par l'explosion du soleil dans des millions d'années?

 

Humoristique et piquant, plein d'humour noir et d'ironie, ce court roman vaut vraiment le détour. La seule petite incohérence est que le narrateur est censé avoir 12 ans. Cela dit, on met vite cela de côté quand on comprend l'utilité d'un point de vue extérieur et relativement neutre pour faire la satire de cette famille. Les sujets d'actualité les plus brûlants sont abordés avec une exagération qui dissimule, on le devine, une certaine gravité.

 

Une belle découverte, une fable sur l'étrange(r) et son acceptation... À ne lire que si vous ne craignez pas les situations absurdes : )

 

 

Les avis de :

    Bric à Book (Leiloona)

"Ce court récit a la saveur d'une olive à l'apéritif : vite mangée mais dont le goût épicée reste en bouche."

    Livres et cinéma (Yohan)

"Un très joli roman sur la question de la présence de l'autre."

    Reading in the Rain (Nina)

"L'histoire se déroule jusqu'à une acmé drolatique."

 

 

Thèmes : Littérature étrangère / littérature hébraïque / religion / politique / humour / société

Commenter cet article