"Les trois lumières" Claire Keegan

Publié le par Aurelie

Les trois lumières

Claire Keegan

Trad. de l'anglais (Irlande) par Jacqueline Odin

Sabine Wespieser éditeur, 2011

 

 

Je me demande comment elle sera, cette maison qui appartient aux Kinsella.

 

 

troislumieres.jpgUne jeune fille est mise en pension chez la famille de son ancienne nourrice, les Kinsella car sa mère est enceinte et que son père ne peut pas s'occuper d'elle. Cette enfant un peu sauvageonne trouve peu à peu ses marques dans un endroit où on la traite comme une adulte.

 

 

Que dire de ce roman sinon qu'il m'a d'emblée frappée par son style très poétique. Dans cette maison pleine de secrets, la narratrice s'engage dans un voyage initiatique vers la vie d'adulte. Cela peut paraître très banal. Elle comprend à demi-mots que malgré les pires adversités que l'on peut traverser dans la vie, il faut continuer, persévérer. Les douleurs ont beau parfois refaire surface, les plaies se rouvrent mais il faut tout de même tenter de les dissimuler derrière les apparences d'un quotidien réglé comme du papier à musique.

 

Dans la famille Kinsella, on lui apprend à être adulte aussi par les responsabilités et les enseignements qu'elle reçoit. Le gouffre se creuse entre cette éducation et sa maison familiale où elle est quasiment considérée comme un poids mort. Avec beaucoup de pudeur, l'auteur nous fait le portrait de cette jeune fille dont la vie banale et triste est réhaussée par la poésie. Pas vraiment besoin de continuer à épiloguer sur ce court roman doucement bouleversant... Lisez-le tout simplement. En anglais, ce doit être encore mieux!

 

 

Les avis de :

    Bric a Book

"C'est un joli coup de coeur, assurément."

    À propos de livres (où vous pouvez lire un court extrait)

"Une histoire simple et authentique."

    Moi Clara et les mots

"Un très beau roman rempli de grâce et de délicatesse."

 

 

Thèmes : littérature irlandaise / famille / deuil / éducation / monde adulte

 

*** *** ***

 

Là, le ciel bleu est garni de nuages crayeux, mais le plus souvent c'est un mélange enivrant de ciel et d'arbres strié de câbles électriques en travers desquels, de temps en temps, de petites volées brunâtres d'oiseaux fugaces se précipitent.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Anis 18/08/2011 11:41


C'est beau, tendre et pudique à la fois.


Anis 10/07/2011 12:42


je viens juste de l'acheter ce matin, j'espère qu'il va me plaire.


Aurelie 10/07/2011 15:08



je n'en doute pas! En tout cas, il n'y a que de bons échos de ce livre.