"Les derniers jours d'un homme" Pascal Dessaint

Publié le par Aurelie

Les derniers jours d'un homme

Pascal Dessaint

Editions Rivages, 2010

 

 

dessaintDans le Nord-Pas-de-Calais, l'usine Metaleurop est en passe d'être fermée. Cette fermeture menace de chomâge tous les habitants de la cité industrielle qui y est attachée, mais elle menace déjà leur santé par la pollution extrême qu'elle a répandu aux abords de la ville. Le roman emprunte les voix de Clément et de sa fille Judith enquêtant sur l'histoire de son père 15 ans plus tard, en croisant leurs récits. Seul à élever sa fille avec son frère infirme, Clément lutte dans une situation sans issue.

 

 

Ce livre m'a été conseillé par le Lapin dévoreur de livres. Je voulais essayer d'approfondir ma connaissance des romans policiers et noirs.

 

Le lecteur est d'emblée plongé dans une atmosphère terriblement oppressante et sombre. Sombre à cause de la pollution de l'endroit qui est d'ailleurs totalement isolé du reste du monde, si isolé que ses habitants n'envisagent même pas de pouvoir le quitter, une prison volontaire. Oppressante à cause du complet désespoir humain qui imprègne chacune des pages du roman, et malgré cela la lutte permanente qui est livrée pour continuer à vivre.

 

C'est l'histoire d'une impasse. Ces hommes qui n'ont pas d'autre choix que de s'accrocher à une usine parfaitement nocive pour eux et pour leurs enfants sont représentés par Clément. Sa fille quant à elle montre les répercussions à long terme de l'affaire sur toute une population ravagée. La narration oscille entre des détails techniques - preuve d'une grande documentation sur le sujet - et un récit empreint d'une grande humanité, sans pathos, mais complètement nue dans son malheur. On pénètre dans les mentalités de ces rudes ouvriers poussés à des actes terrifiants par d'horribles circonstances.

 

Un roman très bien écrit, avec une incroyable justesse, et un souci du détail très important pour l'authenticité de l'ensemble.

 

Les avis de :

    Moisson Noire

"Pascal Dessaint a réussi un véritable tour de force."

    Jean-Marc Laherrère

"Vous refermerez ce roman révolté, bouleversé, et pourtant, paradoxalement, apaisé."

    Cathulu

"Un livre empli d'humanité mais jamais d'apitoiement."

 

 

Thèmes : Roman noir / monde ouvrier / fait réel

 

metaleurop2006 arnaudrobin

Photo : Arnaud Robin.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lapinoursinette 10/12/2010 16:02


Tant mieux si tu l'as apprécié mais tu voulais quelque chose de pas trop violent si je me souviens bien. C'est râté alors car la violence sociale c'est dur à encaisser...De Dessaint j'ai lu
récemment "Loin des humains" avec en toile de fond l'explosion d'AZF. Il est très social ce Dessaint. Plus dans le genre A.Christie tu peux essayer "Enquête sur la disparition d'Emilie Brunet"
d'A.Bello qui est un hommage à la reine du crime!


Aurelie 13/12/2010 11:48



Détrompe-toi, je l'ai bien aimé! C'est vrai que c'était fort oppressant, mais ça m'a fait plaisir de changer de style.