"Le Roi Invisible" Gani Jakupi

Publié le par Aurelie

Le Roi Invisible

Un portrait d'Oscar Aleman

Gani Jakupi

Futuropolis, 2009

 

 

Oscar? Quel Oscar?

 

 

Oscar Aleman est un guitariste jazz des années 1930, aussi bon voire meilleur que Django Reinhardt, mais inexplicablement tombé dans l'oubli le plus complet. L'auteur tente de reconstituer son histoire éparpillée dans une chronologie erratique.

 

 

roiinvisible.jpgC'est un coup de coeur qu'avait eu une de mes anciennes collègues à l'époque de sa sortie, et honte à moi, je ne l'avais pas encore lu. J'ai eu tort, mais je me suis rattrapée.

 

C'est donc grâce à des épisodes séparés par des sauts temporels que la vie d'Oscar le guitariste prend forme peu à peu. On commence avec un constat d'oubli, et l'enquête part de là. Cette narration parcellaire naît sans doute de la difficulté de l'auteur pour trouver des informations sur son personnage principal, difficultés qu'il détaille dans l'épilogue. Cependant, alternant la vie d'adulte d'Oscar en focalisation interne et son enfance en focalisation externe, il guide très bien le lecteur, qui peut alors facilement reconstituer le puzzle dont on lui donne toutes les pièces une par une. C'est une narration quasi-romanesque.

 

On retrouve avec plaisir l'ambiance de la vie nocturne et les personnalités du monde du jazz dans les années 1930, comme Joséphine Baker, dépeints avec un style atypique et original. Les cases se posent sur de larges touches de peinturequi ne souffrent d'aucun espaces blancs. Les couleurs chaudes (rouges, orange, jaune...) sont privilégiées pour les ambiances nightclub, les lumières sur les visages, et alternent avec les couleurs froides pour l'extérieur. Elles donnent toute sa profondeur à ce portrait des nuits parisiennes des années folles.

 

Pour résumer, l'auteur nous offre une bande-dessinée belle, à l'histoire touchante, et - bonus - qui nous donne envie de creuser le sujet et d'en savoir plus sur ce musicien. Parce qu'un guitariste qui jouait de la guitare dans le dos 30 ans avant Hendrix, ça ne s'ignore pas.

 

 

Les avis de :

    Actua BD

"Faisant quasiment oeuvre de devoir de mémoire, Gani Jakupi a pris à coeur ce portrait saisissant."

    Bodoi

"Le parcours extrêmement touchant d'Oscar Aleman vous colle aux tripes un joli blues."

    BDrom des lettres constellées

"À conseiller aux mélomanes comme aux autres, une aventure humaine."

 

Blog sur Oscar Aleman (en anglais)

 

 

Thèmes : BD / musique / jazz / années 1930

 

aleman-django-cartoon.jpg

Publié dans BD

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article