"La fée Benninkova" Franz Bartelt

Publié le par Aurelie

La fée Benninkova

Franz Bartelt

Éditions le Dilettante, 2011

 

 

Le handicapé est à même d'apprécier aussi bien qu'un valide les courbes glorieuses d'une paire de fesses.

 

 

feebeninkovaClinty est handicapé depuis sa naissance, il est victime de nombreux tics, tremblements et il a une patte folle. Un beau jour, il est visité par une fée qui a perdu sa baguette, et qui est poursuivie par les grands lutins noirs. Clinty profite de sa présence pour discuter et lui confier toute son histoire avec Marylène, la plantureuse caissière.

 

 

Au début, on n'est pas bien sûrs... Est-ce un roman teinté de fantastique? Qu'est-ce que c'est que cette histoire de fée? Est-on dans un conte moderne? Puis, au fur et à mesure que le récit tourne à la confession, l'attention est détournée. La fée devient alors une oreille et un regard extérieur, et endosse les réflexions que se fait le lecteur. Clinty est honteusement abusé par Marylène. Elle se déshabille - un petit bout de sein, une fesse au grand jour...- pour des sommes astronomiques et ruine le pauvre homme qui devient dépendant. La fée lui insuffle alors un instinct de vengeance que Clinty n'a pas forcément, lui qui n'est que gentillesse...

 

Le décalage est savamment joué. Clinty croit à son histoire, Clinty croit en la fée, et la fée est acceptée par le lecteur qui ne se pose plus vraiment la question de sa réalité. Après tout, ne faisant qu'écouter et réagir, elle est intégrée comme un personnage non magique. Mais elle promet un retournement étonnant. Et Clinty devra bien faire croire en son existence pour se défendre des éventuelles accusations qu'on pourrait porter contre lui.

 

Le style de l'auteur déploie des merveilles de cynisme pour décrire l'abominable situation de Clinty. Ce dernier est un peu pitoyable et très naïf, ce qui le rend assez attachant, finalement. Il faut bien que le lecteur soit de son côté... L'auteur use également d'un art des phrases chocs qui s'accorde parfaitement avec son ironie et son humour noir sous entendu.

 

Un très bon moment de lecture, plein de suspens, de surprises et (ce que j'aime par-dessus tout) une chute très bien travaillée. À découvrir!

 

 

Les avis de :

    Mille et une pages

"Ce roman est une merveille de dérision mais aussi de dénonciation."

    Amanda Meyre

"Un joli conte à la fois cruel et tendre, gentiment extravagant, où l'humour distancié se déguste avec gourmandise."

    Littéroscope (La Vie est Belle)

"J'aime ce livre facile à lire dont l'efficacité tient autant à son talent de narrateur qu'à son sujet."

 

 

Thèmes : handicap / sexualité / folie / humour noir

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article