"Des fleurs pour Zoé" Antonia Kerr

Publié le par Aurelie

Des fleurs pour Zoé

Antonia Kerr

Gallimard, "Blanche", 2010

 

 

"Je me retourne sur mon passé tandis qu'elle regarde son avenir

avec les yeux inquiets d'une biche perdue dans la forêt."

 

 

Des-fleurs-pour-zoe.jpgRichard approche de son soixantième anniversaire. Un an plus tôt, la femme avec qui il partageait sa vie l'a quitté. Il cherche un havre de paix où il pourrait passer sa retraite. Juste au moment où il décide de se couper du monde, il rencontre Zoé, une jeune cubaine aux fiévreuses ardeurs qui pimente sa vie de nouveau.

 

 

Antonia Kerr propose ici un premier roman très bien relayé par les médias et adulé pour la maîtrise de son style.

 

Richard et Zoé sont comme le ying et le yang. Richard est un homme vieillissant qui a un problème de foi dans les autres et dans la vie en général. Il se trouve à une période de sa vie où l'on a pas envie de tout reprendre à zéro, ni dans sa vie sentimentale, ni dans le reste. Il se focalise alors sur son passé, ses souvenirs. C'est surtout cette attitude qui lui colle l'étiquette de "vieux" plus qu'une vraie vieillesse difficilement vécue par des soucis de santé.

 

Zoé, quant à elle, est littéralement intenable. À l'aube de sa vie, elle veut tout vivre, tout faire et faire céder Richard sur tous ces caprices, ma foi très nombreux. Nombreux aussi sont les chemins qui s'ouvrent à elle pour s'engouffrer dans son avenir. Elle ne sait pas réellement où aller et cache une certaine peur panique derrière une suractivité. Le couple se tient donc en équilibre précaire et le voyage qu'ils entament ensemble fait penser à une quête de soi autant pour Richard que pour Zoé.

 

C'est un roman en effet très réussi et pourtant il y manque un tout petit quelque chose pour être vraiment accompli. Je suppose que c'est une graine qui laisse présager des prochains romans très prometteurs. Il faut juste chercher une affirmation de soi, peut-être dans un style un peu plus personnel, une marque de fabrique? Mais de très bons débuts en tout cas.

 

 

Les avis de :

    Le monde de Mirontaine

"Antonia Kerr multiplie les grandes références."

    Le Blog d'un littéraire

"À coup sûr, une des plus belles surprises de cette rentrée."

    Les lectures de Ness

"J'attends avec impatience les prochains romans."

 

 

Thèmes : Premier roman / vieillesse / philosophie de la vie

Commenter cet article