"A e i o u" Jeffrey Brown

Publié le par Aurelie

A e i o u (Any easy intimacy of us)

Jeffrey Brown

Éditions Ego comme X, 2005

 

 

"Je suis intimement convaincue qu'au fond, coucher avec toi n'est qu'une nouvelle forme d'auto-mutilation."

 

 

aeiou.jpgCette bande-dessinée, en partie autobiographique, raconte la relation houleuse partagée par Jeffrey et Sophia. Cette dernière semble assez instable quand Jeffrey attend d'elle une histoire sérieuse.

 

 

Ce récit autobiographique met en scène un couple dans une relation compliquée. Cette histoire n'est pas contée du début jusqu'à la fin. L'auteur n'a gardé que l'essentiel, sans doute pour pouvoir prendre du recul, et pas forcément pour faire comprendre tous les détails au lecteur. En effet, les moments choisis sont retranscrits sans mise en contexte ni explications, plus ou moins détachés les uns des autres. Ce sont les faits, tous nus. On y trouve pêle-mêle des moments heureux, comme les phrases qui blessent et que l'on oublie jamais.

 

Ce caractère brute tranche avec le dessin que je ressens assez naïf (dans le bon sens du terme). Le livre est un petit format, les scènes sont racontées dans de petites cases en noir et blanc. Les personnages ont des expressions très communicatives. Ils disent également beaucoup de choses par le silence.

 

Le petit plus de cet ouvrage est la playlist conseillée par l'auteur en fin de volume. C'est d'ailleurs dommage qu'elle soit à la fin : au début, elle aurait pu permettre de lire et d'écouter en même temps. Mais c'est sans doute un bon prétexte pour relire cette bande-dessinée en musique!

 

Les avis de :

       Sophielit

"On referme ce petit livre bleu en ayant l’impression que Jeff est un ami."

      Fluctuat

"Jeffrey Brown construit une histoire en pointillés"

       NYC Graphic Novelists (en anglais, un énorme article avec des photos du sketchbook original)

 

 

Thèmes : Comics / relations amoureuses / autobiographie

 

jbrown1.jpg

Publié dans BD

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article