"J'ai 9 ans et demi et je m'appelle Alice" L. Reid Banks

Publié le par Aurelie

J'ai neuf ans et demi et je m'appelle Alice
Lynne Reid Banks
Ecole des Loisirs, "Neuf", Paris, 2009.



Alice doit écrire une rédaction qui décrirait sa vie. Plus facile à dire qu'à faire... Elle rend finalement une rédaction conforme aux attentes de son institutrice. Elle en retranche tous les éléments gênants et difficiles à expliquer que comporte sa vie pour les mettre dans un "Cahier personnel".


Première rencontre avec Lynne Reid Banks, auteure de L'Indien du placard. Ici, elle nous offre un récit destiné aux enfants un peu plus jeunes, où l'on suit le récit de la vie mouvementée d'Alice.

Authenticité, voilà ce qui définit le mieux l'ensemble de ce roman. Nous tenons entre nos mains le cahier personnel d'une enfant : fautes d'orthographes, passages soulignés, problèmes quotidiens plus ou moins insignifiants... Nous plongeons donc dans l'orthobiographie d'Alice-par-accident... car bien sûr, comme lui explique sa mère célibataire, elle n'a pas été prévue. Premier choc dans la lecture, et l'on n'est pas au bout de ses surprises. Alice tente de tout mettre sur papier pour y voir plus clair. Pourquoi sa grand-mère et sa mère sont-elles soudainement fâchées? Quel parti prendre dans cette querelle où elle est, bien entendu, emportée malgré elle?

Encore une prouesse stylistique : au milieu des disputes d'adultes, Alice pourrait tout à fait devenir une gamine dépressive, mais non, elle tire toujours le meilleur parti pour elle, parmi toutes les solutions douloureuses. Pas de pathos donc, dans l'écriture de cette enfant de 10 ans, mais simplement un peu recul et d'humour, qui lui permettent de ne pas tout prendre au sérieux et de conserver l'énergie pour soutenir sa mère moralement, tout en gardant une vision critique et réflechie de ce qui se passe autour d'elle.

Je vous avoue que j'ai eu un dilemme. Je pensais que ce livre était bien dur pour des enfants de 10 ans. Mais je me trompe souvent là-dessus, j'ai encore du mal à jauger les réactions du jeune public. Ce roman comporte une intrigue réaliste qui apporte des conclusions mûres et profondes, tout en restant léger dans le ton et dans le style. Je n'ai pas non plus eu de fabuleux fou rires... Mais je pense que l'on peut tous s'y retrouver, en partie (ahah, vous avez deviné, ça me rappelle un moment de ma vie, et donc, pour critiquer objectivement, c'est la galère!). Surtout, il peint des personnages pleins d'amour et de courage face aux adversités, et délivre un message d'espoir aux enfants.

Enfin, je terminerai avec quelques remarques éditoriales... Ce roman a mis 9 ans à être traduit, les illustrations que contenaient l'édition anglaise ont été supprimées, et le titre a été rallongé si bien qu'il n'est plus représentatif de l'ensemble du roman... (le titre original était Alice-by-Accident) Un peu déçue de ce côté-là, même si ce ne sont que des points de détail.


Thèmes : relations familiales / enfance


Publié dans Romans Jeunesse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article