"Noire comme le café, blanc comme la lune" Pili Mandelbaum

Publié le par Aurelie

Quand j'étais petite, je lisais...


Noire comme le café, blanc comme la lune
Pili Mandelbaum
Ecole des Loisirs, coll. "Pastel", 1989.



Nana est triste : elle voudrait bien changer sa couleur de peau pour être blanche comme son papa. Son ingénieux géniteur trouve toutes sortes de bêtises à faire pour la convaincre qu'elle est bien jolie comme elle est.


J'inaugure cette catégorie, que j'aurais pu appeler "séquence nostalgie", avec un album que j'ai retrouvé hier en faisant des recherches pour une institutrice. Je sursaute, et parfois même, j'irais presque jusqu'à pleurer quand je retrouve par hasard ces albums-là, dont je connaissais la moindre ligne dans mon enfance.
Les illustrations de celui-ci sont bien sûr assez kitsch et ont fait leur temps, mais ça n'en reste pas moins une histoire très tendre sur l'acceptation de soi, l'amour filial, et si on veut parler en termes politiques, la lutte contre le racisme (quel manque de poésie, mais bon, c'est aussi le sujet).
En attendant que je retrouve mes albums, car ma douce mère soutient qu'ils sont quelque part dans la maison, je les pèche dans les collections de la médiathèque. Il faudrait que j'aille faire une expédition dans la réserve... A suivre.



Thèmes : racisme / métissage / amour

Publié dans Livres de mon enfance

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Muriele 15/05/2009 22:55

pur chef d'oeuvre, je le lis regulierement à ma fille (car sa maman est noire comme le café et son papa blanc comme la lune :)
Le propos sonne juste sans mievrerie, malgré les illustrations un peu désuettes (mais pas tant que ça... sur cette thématique de la différence, j'aime aussi beaucoup "Les enfants de la lune et du soleil" de Francois David, ill par Galeron, chez Motus

Aurelie 15/05/2009 23:22


Tout à fait d'accord. Après tout je sais pas si un enfant se rend vraiment compte du caractère désuet des illus. Nous on superpose ça dessus parce que sait ce qui se fait aujourd'hui. Tout ce qui
compte c'est le plaisir de l'enfant à la lecture ^^


Lapinoursinette 04/01/2009 23:25

bonne idée cette séquence nostalgie. Un livre-madeleine! quoi de plus mimi? Cet album m'a été présenté par mes précédentes collègues comme un classique indispensable. (et hum hum, je ne l'ai toujours pas lu...)

Aurelie 05/01/2009 10:40


Oui, j'ai eu une chance folle, j'étais abonnée à l'Ecole des Loisirs étant petite, et même si maman ne s'y connaissait pas trop, j'ai eu le droit à tous les grands classiques ou presque!! Il faut
que tu l'empruntes demain! A MAN ;-) Faut que je mette une note en 423 pour interdire de le pilonner lol